Unification italienne : Chronologie

 

1847

Cavour fonde le journal le ‘Risorgimento’

Pour ‘l’indépendance de l’Italie. Cavour ne participe aux mouvements de 1848 qu’en tant que journaliste.

1849

F la protectrice des Etats pontificaux.

 

11/1852

Cavour est le président du conseil du Royaume du Piedmont- Sardaigne

 

1856

Cavour envisage des annexions partielles au profit de l’Etat sarde

 

01/08/1857

Création de la société nationale : ‘l’Italie et Victor Emmanuel’

Volonté de propagande étendue à toute la péninsule.

Alliance entre  les républicains, les partisans d’une unification sous la maison de Savoie et les militants nationalistes.

21/07/1858

L’entrevue de Plombières

Nap III affirme ses positions  en faveur de l’Italieengagement français en cas de guerre entre le Piedmont et l’ AU en contrepartie des concessions territoriales (Savoie et Nice)

01/1859

Traité franco-piémontais

Alliance franco piémontaise contre l’ AU

Formation du royaume de haute Italie

23/04/1859

Ultimatum AU à Turin

Attitude intransigeante et imprudente qui permet à Nap III de prendre partie pour l’Italie.

27/04/1859

Autriche déclare guerre au Piedmont

 

20/05/1859

Victoire de Montebello

Victoire franco-piémontaise.

04/06/1859

Victoire de Magenta

Victoire franco-piémontaise.

12/06/1859

Prusse  médiation armée

Mobilisation militaire prussienne.

24/06/1859

Victoire de Solferino

Victoire franco-piémontaise.

10/07/1859

Nap III dit à Cavour ne pas pouvoir mener une guerre dans deux fronts.

La menace prussienne.

11/07/1859

Paix de Villafranca

Paix entre F et AU :

- L’effort militaire serait encore grand ;

- Cavour a donnée un caractère nationaliste à la guerre il provoque des mouvements à Modène, Romagne et à Parme (prévu à Plombières) mais aussi à Toscane.

Cavour travaille au profit de la maison de Savoie (donc contraire à la confédération.

10/11/1859

Paix de Zurich

 

Cavour démissionne

Confirmation de la paix de Villafrance. Création d’une confédération Italienne présidé par le Pape. L’ AU cède la Lombardie à la F qui doit la rétrocéder au Piedmont.

Sortie de la F (perte de prestige) et entrée de la GBLondres promet son appui au Piedmont par peur d’une poussé de l’influence française en Italie.

1860

Retour de Cavour empêche la restauration et ouvre la voie à des annexions par plébiscites.

Toscane et Emilie- Romagne ;

05/1860

Expédition des mille

Garibaldi libère le Royaume des deux Siciles et s’apprête à passer dans les Etats pontificaux. Le Piedmont envahi l’Ombrie et le Manchepeur d’une réaction international par la présence des républicains en Rome. Plébiscites en Royaume des Deux Siciles, puis à Marches et Ombrie (territoires pontificaux)

26/10/1860

Victor-Emmanuel et Garibaldi se sont rencontrées

 

07/11/1860

Victor Emmanuel entre à Naples.

 

14/03/1861

Victor Emmanuel II , roi d’Italie, capital Turin

Sans la Vénétie ne les Etats pontificaux autour de Rome

23/03/1861

Formation du premier gouvernement italien.

 

06/1861

Mort de Cavour

 

1861 – 70

Opposition entre Garibaldi et la maison de Savoie

 

 

 

 

29/08/1862

Aspromonte: armée piémontaise contre Garibaldi

Garibaldi essaye de conquérir Rome. L’armée piémontaise intervient peur de conquérir Rome et perdre des atouts diplomatiques.

1864

Question romaine : convention Franco italienne

F quittera Rome avant 1867;

I reconnaît l’intégrité de Rome et du Latium

La capital italienne est Florence

08/04/1866

Alliance avec la Prusse

L’I doit entrer en guerre contre AU si la  P déclare guerre à AU dans les 3 mois à venir. F donne à I la garantie de son appui dans le cas où la P la laisse seule.

17/06/1866

Guerre entre P et AU

 

20/06/1866

Reprise de la guerre contre l’AU

 

Après un mois défaite italienne

03/07/1866

Victoire prussienne contre l’AU à Sadowa.

 

L’AU paye en Italie sa défaite.

03/10/1866

Vénétie passe à F qui la rétrocède à l’Italie

 

François Joseph reconnaît le royaume de l’Italie.

06 /1867 10/1867

Emeutes + initiatives de Garibaldi contre Rome.

F s’impose afin de protéger le Saint siège : Héritage de la concurrence franco-autrichienne de 1848-49. Nap III est gêné dans sa politique italienne par des facteurs de politique interne (l’opinion catholique)perte de prestige face aux italiens (gallophobie vigoureuse)

19/07/1870

Début de la guerre franco-prussienne

Permet aux italiens de prendre Romerapatriement du corps expéditionnaire français en Rome

02/09/1871

Défaite française à Sedan

 

04/09/1871

Ultimatum italien au Pape Pie IX

En échange de Rome, pouvoir  et indépendance spirituels du Pape sont garantis. Refus.

09/1871

L’armée piémontaise entre en Rome

 

01/07/1871

Rome est proclamée la capitale italienne.

 

11/02/1929

Traité de Latran : fin de la question romaine.

Signé par le pape Pie XI et Mussolini. Le Vatican est crée.