Unification allemande : Chronologie

 

09

1859

Création du ‘Nationalverein

Crée par les partisans d’une unification autour de la Prusse. C’est la seule organisation à offrir un programme  appel aux sentiments nationaliste et à la volonté de puissance.

 

 

1862

Traité de commerce franco prussien

1. Symbol de la solution prussienne  du problème allemand ; 2. Exclue l’AU du Zollverein  AU très protectionniste ; industrie sans capacité de concurrencer celles de F et P : 3. Intérêt économique des Etats allemands moyens en faveur de la P

 

 

1863

AU essaye réforme de la Confédération et la dissolution du Zollverein.

Sans la P et contre elle. Politique prussienne  défensive.

Double échec de AU

15

11

1863

Mort du roi de Danemark

Questions des duchés : Schleswig et Holstein dont la population allemande est majoritaire  La Confédération, la Prusse et l‘AU sont pour un prince allemande au trône, donc non pas rattachés à la couronne danoise. AU s’associe à la politique prussienne. Par initiative de Bismarck, les autre Etats allemands sont tenus à l’écart de cette guerre.

 

12

1863

Bismarck dénonce le Zollverein

Il se déclare prêt à le renouveler avec les Etats qui acceptent  la ratification du traité franco prussien du 29/03/1862  tous s’inclinent. La ratification de ce traité devient symbole de la solution prussienne de la question allemande.

Le but de Bismarck :accroître la différence entre le tarif du Zollverein et celle de l’AU. (En 1866 cette solidarité économique laisse d’exister.)

 

06

1864

AU cherche solution diplomatique pour la question des duchés  Rechberg (MAE)

 Les duchés contre compensations :

Territoriale (duché de Glatz) ; ou une alliance entre P et AU  (garantir la possession de Vénétie et Trentin) ; ou peut-être l’entrée de AU dans le Zollverein - refus absolu de Bismarck, perte de prestige face aux nationalistes allemandes.

 

10

1864

Guerre des Duchés : traité de Prague

Antagonisme réapparaît : Nationalistes allemandes veulent les duchés comme un Etat au sein de la Confédération germanique. Bismarck fait une politique prussienne et non allemande base navale à Kiel + position dans la Mer Baltique. AU s’oppose à la politique de Bismarck afin de gagner la sympathie des Etats  germaniques.

14

08

1865

L’arrangement (ou convention)  de Gastein : compromis provisoire qui va ajourner la guerre.

La P se voit confier Kiel et le Schleswig et AU administre le Holstein. Cet arrangement sert à ajourner la guerre ( P a besoin de l’appui de I et donc de F). Perte de prestige de AU face aux nationalistes allemandes.

 

 

10

1865

Entretien entre Bismarck et Napoléon III

Pas d’opposition française à une alliance entre P et I

27

10

1864

AU : Rechberg démissionne,

Mensdorf-Pouilly nouvel MAE

Résistance :‘AU n’acceptera pas la vassalisation des duchés par la P.’

 

04

1866

Autriche cherche solution diplomatique

Médiation française  éviter l’entrée de I dans la guerre. I ne veut pas la médiation de F  question romaine.

08

04

1866

Alliance entre la Prusse et l’Italie

L’I doit entrer en guerre contre AU si la  P déclare guerre à AU dans les 3 mois à venir. F donne à I la garantie de son appui dans le cas où la P la laisse seule.

09

04

1866

Projet de réforme de la confédération : Prusse propose un parlement  allemand élu à suffrage universel

Manœuvre politique (Bismarck est dans une lutte acharnée contre le régime constitutionnel en P). Bismarck sait que son projet est inacceptable pour l’AU.

AU propose de remettre à la diète la question des duchés.

Les Etats moyens ont l’intérêt en maintenir le Pacte fédéral de 1815 la rivalité entre la P et AU leur a permis d’échapper à une hégémonie.

L’opinion publique est pour une réforme  donner à la nation allemande un rôle plus importante en Europe.

25

04

1866

Mobilisation des troupes autrichiennes

François Joseph déclare à ses ministres qu’il n’est plus possible recouler. Pour des raisons logistiques (lenteur), il ordonne la mobilisation des ses troupes  en  initiant sa mobilisation avant celle de P, l’AU joue le jeu de Bismarck

12

06

1866

Invasion du Holstein par P

Initiative unilatérale de AU : formation d’une assemblée représentative aux deux duchés  La P envahit le Holstein.

13

06

1866

Convention secrète entre F et AU

Neutralité française.

21

06

1866

La guerre est officiellement déclarée

Alliées autrichiens : la Saxe, la Hesse, la  Bavière, Wurtemberg et Hanovre

03

07

1866

Défaite AU à Sadowa

Révèle la puissance prussienne.

Permet à la P de construire autour d’elle un embryon de l’unité allemande

 

08

1866

Traité de Prague : Conditions de paix imposés par Bismarck à l’AU et alliées est dure.

Fin de la Confédération germanique

Indépendance (=existence internationale) des Etats allemandes du Sud  Par le Zollverein = aire d’influence prussienne. Seules la Bavière, le Wurtemberg, le Bade et la Hesse restent formellement indépendants. Les autre Etats plus les duchés sont annexés par la Prusse dans la confédération de l’Allemagne du Nord. Cette confédération devient une fédération : les Etats sont souverains pour les affaires internes et Bismarck est le Chancelier de la Confédération

 

 

 

1867

Création de l’Autriche-Hongrie

Système de gouvernement ayant deux têtes : Pest et Vienne. Les intérêts de AU ne seront pas forcément le mêmes de AH

 

 

 

 

02

1867

Traités d’assistance militaire entre P et les Etats du sud.

La politique prussienne ne renoncera pas à achever l’unité allemande par l’incorporation des Etats du Sud dont l’alliance est lui déjà acquise.

 

04

1867

Humiliation de la diplomatie française

Bismarck publie les traités secrets entre P et les Etats du Sud. Il refuse toute cession à la F du Palatinat (rive gauche du Rhin). Il publie les demandes françaises  excite l’opinion publique allemande. Il utilise les projets français au Rhin et en Belgique pour dévoiler une France avide des compensations.

 

09

1867

Création et élection d’une assemblée du Zollverein

Anticipe l’unification politique. Bismarck veut accoutumer les Etats du Sud à la collaboration avec la Confédération des Etats du Nordmanœuvre politique 

 

03

1868

Parlement du Zollverein contre l’union politique.

49/85 représentants des Etats du Sud sont contre la politique de Bismarck.

Propagande prussienne pour l’union politique.

 

11

1869

Bismarck est enclin à accepter le développement naturel des événements

‘l’unité vient sûrement’ elle est fatale car elle obéit à la volonté de la nation allemande

02

01

1870

Les institutions françaises évoluent vers un parlementarisme : Emile Olivier comme Chef du Ministère

C’est Nap III qui barre la route aux desseins prussiens. Si chute du régime  la voie  à l’unité serait ouverte.

Bismarck pense que les changements institutionnels en F peuvent être favorables à la Prusse, il ne veut donc pas déstabiliser la politique d’Olivier qui pense que ‘le moment d’arrêter la Prusse est passé ‘ et ‘si l’annexion des Etats du Sud pacifique résignation française ; Sinon  possibilité d’une opposition de F.

 

02

1870

Bismarck estime que la guerre est nécessaire

Montée des tendances antiprussiennes dans la Bavière et le Wurtemberg. Pour provoquer dans les populations du Sud un élan du sentiment national. 

 

03

1870

Bismarck encourage la candidature d’un prince allemand Prince Hohenzollern

Ceci inquiète la F : peur d’être encerclée. Pour Bismarck : le succès de cette candidature  coup au prestige de Nap III. Si Nap III tient tête  guerre.

08

05

1870

Plébiscite en F

Consolide le pouvoir de Nap III

15

05

1870

Gramont MAE

De tous les diplomates français, le plus proche de AH.

Perception dans l’espace allemand : le chois de Gramont = signe d’hostilité  envers la P et d’entente intime avec AH

02

07

1870

Candidature du prince Léopold de Hohenzollern au trône de Espagne.

Bismarck veut acculer  Nap III au pied du mur. Réaction française.

Perception de Gramont ‘la F ne risque pas de soulever contre elle le sentiment national allemand’ car la question ne concerne que la dynastie prussienne.

12

07

1870

Retraite de cette candidature, malgré Bismarck.

Nap III demande à Guillaume I une garantie

Ce retrait est décidé par le prince et le roi de Prusse.

Nap III demande une garantie à Guillaume I  une annonce publique dans laquelle le roi de Prusse approuve ce retrait et n’autorise plus le prince a reprendre cette affaire. Ceci aurait un impact négatif sur le prestige du roi de Prusse face aux Etats allemands. Nap III fait le jeu de Bismarck.

13

07

1870

Dépêche d’Ems

Guillaume refuse la garantie pour l’avenir. Humiliation de la F  Bismarck rend public le refus opposé à la demande française = offense diplomatique

15

07

1870

Votation des crédits de mobilisation en F

 

19

07

1870

Déclaration de guerre à P

 

02

09

1870

Capitulation de Sedan

La guerre continue.

Chute de l’Empire ; le gvnt provisoire veut garder l’intégrité territoriale de F. Bismarck veut l’Alsace-Lorraine

12

09

1870

Jules Favre fait une appel aux puissances européennes.

La Russie paralyse AH ; GB est puissance maritime, sans AH elle ne peut rien faire.

30

10

1870

Russie se déclare non lié par le traité de Paris de 1856

La guerre franco prussienne donne à la Russie l’opportunité de changer le statut de la Mer Noire.

28

01

1871

Armistice de Versailles

 

10

05

1871

Traité de Francfort

Consacre le succès de la politique prussienne. La France perd l’Alsace-Lorraine

Naissance du II Reich allemand.

19

11

1871

Conférence de Londres

Révision du traité de Paris de 1856. La F, signataire de ce traité n’est pas invitée. Bismarck n’accepte pas de parler de la paix de Francfort.