Chronologie de la Guerre de la Crimée

 

1850

F demande le rétablissement du contrôle français des lieux saints.

Jérusalem et Bethléem

1852

Le Sultan accepte les demandes françaises

Basée sur un traité de 1740 tombé en désuétude pendant la Révolution Française

1852

La Russie demande d’être la protectrice des orthodoxes dans tout l’EO

R est protectrice des orthodoxes dans les territoire européens de l’ EO. Enjeusouveraineté ottomane.

GB est contre donne à R des excuses pour intervenir dans EO. Mais R ne perçoit pas qu’elle est perçue de cette manière.

1853

Mobilisation des troupes russes dans la frontière des principautés danubiennes

 

28/02/1853

Menchikov à Constantinople

Demande un ‘protectorat spirituel’ des orthodoxes + droit d’intervention dans les affaires turques.

Pression de GBSultan propose gestion concerté des lieux saints

13/05/1853

Ultimatum Russe à l’ EO

Tzar veut imposer une alliance à l’ EO

21/05/1853

Rupture des relations diplomatiques entre R et EO

Réveil des sentiments religieux musulmans volonté de résistance des Turcs

24/05/1853

Napoléon offre alliance à GB contre R

Volonté de neutraliser la GB car il a des grandes projets européens

03/1853

R occupe la Moldavie et la Valachie

 

06/1853

Escadre F+GB au large de Constantinople

 

07/1853

Conférence à Vienne pour éviter une guerre

Echec dû à l’intransigeance du Sultan et à la mauvaise foi de R.

09/1853

Tzar mesure les risques et est prêt à modérer ses exigences.

GB ne se prête pas au  compromis prestige.

R trop engagée pour reculer.

8/10/1853

La Porte somme la Russie à évacuer les principautés danubiennes

 

23/10/1853

La Porte déclare guerre à R

Dans un geste dissuasif, R et GB entrent dans la Mer de Marmara

11/1853

R attaque Sinope sans avertissement.

Destruction de la flotte turque.

Ni F, ni Gb n’ont pas mis ses nationaux à l’abri.

Opinion publique  joue un rôle.

02/1854

F et GB somment le Tzar  à quitter les provinces ottomanes.

Nicolas refuse

03/1854

F et GB entrent en guerre contre la R

Début de la guerre de la Crimée

08/08/1854

F et GB guerre sera longue, donc

cherchent l’appui de AU  élargir la coalition

Forts pressions diplomatiques ; menace de soutient des mouvements nationalistes dans AU (Pologne, Italie).

Forces contraires en AU aide de R en 1848

Bases de la paix : Les 4 points de Vienne.

09/1854

Début de la Bataille de Sébastopol

Erreurs tactiques de F+Gbne maîtrisent pas le terrain; Tzar fortifie la ville. 500'000 victimes dont 2/3 morts à cause du froid

02/12/1854

AU donne son appui à F et GB si  soutenue par la Confédération germanique

Bases de la paix : Les 4 points de Vienne.

1.rénoncer l’influence sur la Moldavie et la Valachie ;

2.rénoncer la protection des orthodoxes ;

3.Liberté de navigation dans les débouches du Danube ;

4.Révision de la Convention des détroits de 1841.

28/01/1855

Piedmont (Cavour)entre en guerre contre R

En contrepartie des Bons offices de F et GB dans la question italienne

08/02/1855

Confédération ne soutien pas l’ AU

Bismarck instigue la Diète germanique à ne pas soutenir AUrôle moral de la P dans une politique allemande indépendante de l’ AU

Sans D AU entre en guerre 1 année plus tard

1855

Nicolas I mort, Alexandre II nouvel Tzar

Moins belliqueux que Nicolas

09/1855

Chute de Sébastopol

Pas déterminant car R est une puissance continentale mais difficultés financières + Alexandre II est moins incliné à la guerre.

16/12/1855

Ultimatum F + GB + AU

La Russie cède

F + GB : traité avec le Piedmont pour intimider AU

30/03/1856

Traité de Paris

Garde les 4 points de Vienne ;

La statut des détroits reste celui de 1841le droit de passage des navires de guerre que quand l’ EO est en guerre

 mais la mer Noire est démilitarisée =interdiction de toute flotte et toute fortification. L’ EO à le droit de garder une flotte en mer de Marmara (=perte de puissance relative de R face EO)

Cette clause est inacceptable pour la R, car n’est pas compatible avec sont statut de grande puissance